Accompagnement Psycho-Educatif en Milieu Ordinaire

Publié le par Séverine Leduc-Destribats

L’INTEGRATION SCOLAIRE

La scolarisation se met en place après l’élaboration d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) qui se base sur l’évaluation des besoins et des compétences de l’enfant. Les objectifs de l’intégration à l’école sont l’accès aux apprentissages scolaires et à la socialisation.

Pour que l’intégration se fasse dans les meilleures conditions et soit bénéfique au développement de l’enfant, il faut pouvoir évaluer ses capacités et ses particularités cognitives et sociales pour que les objectifs, les attentes et les demandes soient appropriés à son niveau de compréhension et à ses compétences. Il est essentiel de proposer à l’enfant un rythme et un environnement qui ne le mette pas en échec et dans lequel il peut évoluer positivement.

L’ACCOMPAGNANT

  • Assure les séances de remédiation cognitives à domicile par la mise en application du PEI
  • Il propose les exercices d’apprentissages cognitifs et aide l’enfant à les réaliser :
  • Adapte les consignes à son niveau de compréhension,
  • Régule l’activité (initier, maintenir, finir),
  • Apporte un support visuel pour favoriser la compréhension,
  • Accompagne l’enfant dans la classe :
  • Adapter les consignes groupales ou individuelles à son niveau de compréhension,
  • Aide aux apprentissages,
  • Proposer des repères spatio-temporels (supports visuels) pour favoriser la compréhension de son environnement et des demandes,
  • Réguler l’activité,
  • Favoriser l’autonomie,
  • Aide à l’intégration des règles sociales et des règles qui régissent la vie de la classe,
  • Favoriser et soutenir l’enfant dans les interactions sociales et la communication.

LE SUPERVISEUR

  • Il élabore le Projet Educatif Individualisé scolaire avec l’école, la famille et l’accompagnant, et à domicile.
  • Il assure le suivi de ce projet :
  • Observation mensuelle de l’enfant à l’école et à domicile pendant une séance de remédiation cognitive,
  • Présence aux réunions éducatives scolaires, informations et conseils auprès de l’équipe éducative (institutrices, directeur…)
  • Liaisons téléphoniques et synthèses régulières avec la famille (mensuelle au minimum) pour faire un point sur la situation, répondre aux questions, apporter des solutions et des conseils,
  • Supervision de l’accompagnant à raison de deux heures par semaine : formation théorique et pratique, synthèse de la semaine, concertation et réflexion sur le travail réalisé avec conseils et éventuellement réajustements du projet.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article