Qu'est-ce que le syndrôme d'Asperger ?

Le syndrome d’Asperger est un trouble envahissant du développement qui se caractérise par :

- une altération des interactions sociales
- des perturbations générales du langage et de la communication non verbale
- des activités répétitives et une résistance au changement,
- une maladresse motrice, des talents et intérêts particuliers

Il n’existe pas réellement de consensus actuellement sur la distinction entre Autisme de haut niveau et syndrome d’Asperger. De nombreuses études incluent l’un ou l’autre des diagnostics à leur recherche.

Au-delà des critères diagnostiques bien défini des différentes classifications, les personnes qui présentent un syndrome d'Asperger ont un profil cognitif bien particulier et un comportement qui peut paraître étrange aux yeux du profane.

Les difficultés sociales rencontrées par les enfants autistes de haut niveau ou dans le syndrome d'Asperger, sont directement liées aux difficultés d'accès à la pragmatique du langage, à ces difficultés spécifiques à s'adapter à un contexte social, à un défaut de théorie de l'esprit et à ses formes évoluées dont fait partie l’empathie.

La fonction communicative est très pauvre et altérée. L’aspect strictement linguistique n’est pas affecté tandis que la fonction pragmatique et donc communicative est profondément déficitaire.

Les principaux troubles du langage  sont les suivants :

- un délai, ou une absence, du développement du langage qui n’est pas compensé par l’usage des gestes ou du mime comme modes alternatifs de la communication,
- l’absence de réponse aux tentatives de communication des autres comme répondre  son prénom (chez le jeune enfant)
-  une difficulté relative à initier et à maintenir un échange conversationnel
-  un usage stéréotypé et répétitif du langage
-  l‘utilisation du « tu » quand il veut dire « je »
-  l’usage idiosyncrasique des mots,
-  l’altération de la prosodie (rythme, intonation, vitesse, accentuation, hauteur).

Une difficulté à s’adapter :

les enfants autistes/asperger répondent très peu aux questions ou aux commentaires de leur interlocuteur. Ils maintiennent rarement l’échange dans la conversation. Néanmoins, les enfants montrent une certaine volonté à vouloir engager et maintenir la conversation, mais à cet effet ils se reposent sur des moyens limités tels que la répétition, des sujets routiniers et inadaptés à la situation ou des remarques inadéquates.

Le contenu des conversations est souvent le même. Les autistes/asperger ont tendance à persévérer dans un sujet particulier quelles que soient les situations


La théorie de l’esprit :

La Théorie de l’esprit ou ToM pour Theory of Mind (Premack et Woodruff, 1978), est la faculté que possède une personne  à attribuer à autrui des désirs, des croyances, des intentions, en résumé des états mentaux qui nous permettent de comprendre et d'expliquer le comportement d'autrui mais également de l'anticiper, voire de le prédire. Cette compétence cognitive particulière à l'être humain est considérée comme une faculté mentale essentielle à notre vie quotidienne.

La plupart des enfants autistes/asperger ont des difficultés à se mettre « dans la peau de l’autre », à adopter une perspective de pensée qui n’est pas la leur.

La compréhension de l’humour complexe et de l’ironie, est aussi un élément-clé de la communication sociale qui est défaillante chez les personnes ayant un syndrome d’Asperger

L’utilisation de certaines capacités comme mentir, faire semblant, plaisanter découle directement de capacités de théorie de l’esprit que l’on pourrait qualifier « d’évoluée ». L’évolution de ces capacités est possible à partir du moment où les compétences sont entraînées. Les personnes souffrant d’un syndrome d’Asperger ont donc besoin d’apprendre comment déchiffrer les codes sociaux,  comprendre les règles implicites qui font le lit des interactions sociales.

Un travail en groupe permet  d’identifier les problèmes cibles de chaque enfant participant, analyser et évaluer des stratégies de communication, apprendre des techniques adaptées et comprendre les comportements de l'autre et les comportements attendus par l'autre.

Les groupes sont animés par deux thérapeutes. Dans le cadre des groupes d'entraînements aux habiletés sociales dont bénéficient les personnes présentant un syndrome d’Asperger, le cabinet organise une animation avec deux thérapeutes ayant des formations différentes c'est-à-dire, une psychologue et une orthophoniste. Cette différence de formation nous permet ainsi de travailler à la fois sur les difficultés sociales des enfants et à la fois sur les difficultés de communication.

Les thèmes des groupes sont choisis essentiellement en fonction de l'âge des enfants ou des adolescents et des problématiques qui ont été évoquées par ceux-ci au cours des entretiens préalables. Le programme des séances varie donc d'une année sur l'autre mais certains thèmes sont repris régulièrement et sont empruntés aux techniques spécifiques de l'affirmation de soi tel que le jeu de rôle et des groupes de compétences sociales de Carol Gray (1994)

Lors de ces entraînements les enfants atteints du syndrome d’Asperger apprennent notamment :

- à faire une demande
- se rendre sympathique pour l’autre
- faire preuve de compassion
- répondre à une insulte dans la cour d’école

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :